Time

Start:
End:

Address

Bd Mohammed Taïeb Naciri, Hay Hassani 82 403 Casablanca, Maroc

Description

L’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé a reçu l’Académie de Médecine de France Sous le Haut Patronage de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, les 25 et 26 Avril 2017. Les deux institutions avaient pour objectif la consolidation et le renforcement d’une longue tradition d’échanges et de partenariat entre le Maroc et la France dans le domaine de la santé, notamment en terme de formation et de recherche.
L’Académie de médecine de France est chargée, depuis sa création en 1820, de répondre aux demandes du gouvernement à toute question concernant la santé publique, de se préoccuper de tous les objets d’études et de recherches qui peuvent contribuer au progrès de l’art de guérir, et de promouvoir le rayonnement de la Médecine Française. Elle doit surtout aujourd’hui contribuer aux débats que l’évolution rapide des connaissances suscite dans le domaine de la santé. L’Université Mohammed VI des Sciences et de la Santé, ouverte en 2014, a été inaugurée le 15 décembre 2016 par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI. Celle-ci a pour objectifs de contribuer à pallier au déficit que connaît le Maroc en personnel de santé tout en développant une formation, des pratiques professionnelles et une recherche en santé conformes aux standards internationaux. Elle vise également à devenir un véritable incubateur de formation et de recherche médicale entre l’Afrique et l’Europe et souhaite s’appuyer, pour la réalisation de ces objectifs, sur un « écosystème de partenariats internationaux ».
Placée sous la présidence du Professeur Adelaziz Maaouni, Président Directeur Général et du Professeur Claude Jaffiol, Président de l’Académie de médecine de France, cette rencontre, intitulée « Maroc – France : débats en santé » a traité de l’actualité en santé publique comme les changements climatiques et leurs conséquences sur la santé, la nouvelle place de la  médecine générale dans le système de soins, ses conséquences en terme morbidité, de handicap et l’impact socio-économique des pathologies chroniques, notamment le diabète, la polyarthrite rhumatoïde et les cancers. Certaines controverses sanitaires ont également été abordées, en particulier la nutrition, les produits laitiers et les vaccinations ; enfin le fléau des médicaments falsifiés et l’évaluation des bénéfices de la médecine de catastrophe et de la télésanté a été abordé.
Par ailleurs, les problèmes de santé publique propres au continent africain ont été débattus au cours d’une séance où 11 pays africains sub-sahariens ont été représentés. Ce débat avait notamment pour but d’engager un dialogue constructif en matière de formation, de recherche et de façon plus globale d’échanges en santé entre le Maroc, la France et les pays d’Afrique subsaharienne. Des ateliers sur les thèmes de la Médecine, de la Chirurgie, des Sciences Biologiques, de la Santé publique et ou encore de l’Ethique ont également permis aux académiciens de rencontrer les étudiants et les professeurs assistants.
Consolidation du partenariat entre les deux institutions
L’Académie de Médecine de France et l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé ont procédé à l’issus de la cérémonie d’Inauguration, à la signature d’une convention de partenariat qui permettra aux deux institutions :D’organiser des rencontres, bi ou multilatérales, d’échanges scientifiques concernant principalement la « Santé publique » ;
  • De préparer et de mettre en œuvre des projets pédagogiques et des programmes de recherche. L’Académie Nationale de Médecine apportera ainsi son concours pour établir des relations fructueuses entre l’UM6SS et les Universités françaises ainsi que pour mettre en relation les chercheurs marocains et français ;
  • De promouvoir des stages de perfectionnement par la mise en œuvre d’accords entre la Fondation et des centres hospitalo-universitaires. Ils faciliteront l’accès à des stages de formation complémentaire dans des spécialités médico-chirurgicales ou dans des laboratoires de recherche ;
  • De participer à des projets et programmes d’intérêt commun.
La séance délocalisée de l’Académie de Médecine de France en quelques chiffres.
  • 1 Convention de partenariat signée entre l’Académie et l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé
  • 50 Académiciens
  • 13 Nationalités représentées : Maroc, France, Burkina-Faso, Cameroun, Cote d’Ivoire, Ghana, Guinée, Mali, Nigeria, République Démocratique du Congo, Sud Soudan, Sénégal, Togo.
  • 20 Conférenciers
  • 360 participants
  • 388 étudiants
  • 1 Base de données de contacts
 
programme séance délocalisée